Notre Guide sera le chantre de « l’ouverture ». En grand seigneur il accueillera dans son giron les vaincus de la grande guerre impériale. Il ménagera les susceptibilités des vainqueurs en leur faisant comprendre qu’il sera l’Elu de tout un peuple, qu’il n’appartiendra désormais qu’à un seul camp, celui de la patrie. Oui « l’ouverture d’esprit » devra « l’emporter sur le sectarisme et l’esprit partisan ». Non, notre Guide n’aura pas peur d’aller vers les autres, et c’est pourquoi ces « autres » viendront à lui. Dans sa grande mansuétude il accueillera les brebis égarées dans sa bergerie comme jadis le fit l’homme de Nazareth. Ces brebis égarées qui pendant la dernière guerre avaient déjà failli succomber aux sirènes de notre guide. L’Elu les absoudra de leurs pêchers car « Dieu est amour ». Ces ralliés auront la charge de diffuser la bonne parole du Guide afin de mettre fin à toute opposition qui ne ferait qu’empêcher la renaissance d’un empire rayonnant.

Dans sa grande bonté, notre Guide accueillera également des enfants d’envahisseurs, car ceux-ci parlent notre langue, se sont « intégrées » à la nation, se lèvent tôt, et de surcroît sont prêtes à suivre l’Elu et à enseigner ce qu’est la véritable identité nationale.

« Ensemble tout deviendra (malheureusement) possible »….